Le Salon, une histoire de famille 

Jean-Michel Pujol, éleveur à Arçon dans le Haut-Doubs, et sa jument comtoise Dolie décrochent une médaille de bronze au Salon de l’agriculture. Le podium à Paris : une histoire de famille chez les Pujol… 

« Une fois qu’elle se retrouve sur le ring, elle sait ce qu’elle a à faire », dit Jean-Michel Pujol. « Elle », sa championne, c’est Dolie. L’éleveur de chevaux comtois à Arçon n’est pas près d’oublier son week-end au Salon de l’agriculture de Paris. En duo avec sa jument de trois ans, l’employé EDF a décroché une troisième place au concours « Trait d’avenir ». Moins bien que son frère, qui était arrivé deuxième d’une même épreuve, il y a quelques années. Mais beaucoup mieux que ne le laissait présager le début du challenge. 

Le premier jour, l’épreuve de traction vire au cauchemar pour Jean-Michel Pujol et Dolie. La jument surchargée ne parvient pas à terminer le parcours et se retrouve en queue de peloton du classement provisoire. 

L’équipe comtoise remporte le trophée des races. 

L’éleveur, qui voit les chances de médailles s’éloigner, mise sur l’épreuve de maniabilité. Un choix payant. Dolie et son cocher esquivent un à un les plots qui jalonnent le parcours et décrochent une première place. Dans les tribunes, les amis et une partie de la famille laissent éclater leur joie. Un moment inoubliable pour Jean-Michel Pujol et sa fille de 21 ans, Louise, qui a joué le rôle de groom d’attelage durant une semaine et a participé au carrousel des chevaux de trait. 

À noter également, la belle performance des éleveurs de la région au concours « Trait sportif ». Une deuxième place qui a permis à l’équipe comtoise de remporter le trophée des races. « On aimerait bien monter sur le podium mais on y va surtout pour le plaisir », déclarait Jean-Michel Pujol dans nos colonnes quelques semaines avant le jour J. Mission accomplie ! Dolie a bien mérité une ration de farine améliorée.

Une fois qu’elle se retrouve sur le ring, Dolie sait ce qu’elle a à faire. 

                                                                                                                             Jean-Michel Pujol Éleveur de comtois

(L'Est Républicain du mardi 7 mars)