Président d'Honneur : Félix MAUGAIN, tél. 03.81.39.76.13.


Félix Maugain quitte les rangs (2018)

 Arçon, 15 août 1951, la Perce-Oreille exécute sa toute première prestation devant les yeux enjoués et les oreilles indulgentes des villageois.

Plus tôt dans l'année, sous l'initiative de Rodolphe Mockly et avec le soutien de Monseigneur Delacroix et de Marius Ferrari, une bande de copains décide de monter une fanfare. Il y a Rodolphe, Michel, Paul, André, Férréol et bien d'autres. Félix est de la partie. Il a 20 ans.

Voilà une emblématique association du village à laquelle il sera fidèle durant près de 70 ans. Il la soutiendra même quand il fût maire et la présidera ensuite avec passion durant des années jusqu'à très récemment.

Aujourd'hui Félix a décidé de rendre ses armes, à savoir son costume, sa casquette et sa trompette, tel un soldat qui prend retraite après avoir servi sérieusement dans les rangs.

Nous nous devions de saluer son implication en tant que musicien, toujours assidu aux répétitions comme aux sorties ; en tant que sociétaire responsable, toujours inquiet à propos du bon déroulement des prestations ou soucieux pour la bonne santé de l'association.

Sa famille, frères, enfants, neveux, petits neveux ont participé au développement de la fanfare au fil des années. Régine, son épouse, fut et reste encore l'une de nos plus fidèles supportrices.

Le temps ayant prise sur chacun de nous, Félix dut se résoudre à prendre congé de la société. Les notes devenaient trop petites sur les partitions, le rythme des nouveaux morceaux trop rapide à suivre, les défilés trop longs à parcourir. Aujourd'hui, il reste toutefois notre président d'honneur. Il reste également un exemple de discrétion et d'implication pour tous les bénévoles amoureux d'une certaine fraternité rurale et associative. 

                                                                                                                                                                         Julien Piralla 


Fête champêtre septembre 2016

 - « C'était comment cette fête champêtre ? » 

- « Comment dites-vous ? Sans prêtre ? » 

- « Non : cham-pêtre » 

- « Ah ! Et bien, effectivement, elle était sans prêtre ! » 

Et sans messe non plus par conséquent. Ni météo clémente d'ailleurs. 

Cela n'a pas empêché la présence de quelques 300 fidèles venus manger le midi les grillades de la « Perce-Oreille », préparées exceptionnellement cette année sans le coup de patte de Claude Maugain, justement blessé à la patte. 

Le repas fut égayé par les airs suédois d'ABBA interprétés avec brio et la chanteuse Angélique, par la musique de Doubs. 

Alors que le Pontarlier anis n'avait pas le temps de tourner dans les verres des habitués de la buvette, le lait, lui, caillait dans la marmite des jeunes fromagers venus montrer aux petits et aux grands comment fabriquer le Comté. 

La pluie de l'après-midi ne venait en rien contrarier les petites danseuses du village, le tiercé d'âne, la file des enfants sur la tyrolienne ainsi que la détermination de quelques assoiffés à vaincre l'échelle tournante et sa récompense ailée. 

Débutée par le rock de « Black Beer », la soirée se terminait au chaud avec la valse des plateaux repas et celle de quelques danseurs venus profiter du toujours bel organe de Stéphane. 

La musique vous remercie et vous donne rendez-vous pour l'année prochaine.

 

                                                                                                                                             Julien Piralla

 


 

Audition à « La Perce Oreille » (2015)

Les élèves inscrits aux cours d’instruments de « La Perce Oreille » ont participé à une petite audition jeudi 25 juin, à la salle des fêtes en présence de leurs familles. La soirée s’est clôturée autour du verre de l’amitié.